Et si les Entreprises écoutaient déjà les consommateurs ?

Le crowdsourcing se révèle un moyen d’impliquer les consommateurs et d’obtenir un gain de confiance à l’égard du produit défini ou élaboré par les consommateurs qui deviennent de véritables collaborateurs. Aujourd’hui des entreprises deviennent leaders de ce nouveau marketing et montrent la voie pour séduire leurs nouveaux clients. – Rédaction, le 10 juillet 2020

Avoir l’objectif de satisfaire les besoins du client actuel dans des circonstances changeantes semble être la moindre des choses, alors qu’en fait dans la pratique il pourrait être plus difficile, face à la réglementation, d’accomplir pleinement ce projet si noble. Il s’avère plus compliqué qu’avant d’obtenir des informations fiables de la part des consommateurs qui d’une part ne souhaitent pas communiquer de données jugées « personnelles » et d’autre part visitent les sites pour des motifs de plus en plus aléatoires (voire notre article « Près de la moitié des visiteurs de boutiques en ligne ne comparent que les prix« ).

Certaines entreprise s’attellent néanmoins à cette tâche et s’en font même une spécialité. L’une d’entre elles, Rebold, a été créée avec l’objectif clair d’utiliser les données obtenues sur internet et via la participation des consommateurs pour définir un travail de marketing et de communication beaucoup plus fin et stratégique, en optimisant les outils et les informations. Rebold présente donc des solutions spécifiques avec des équipements, des méthodes, des technologies et le mind-set (état d’esprit préparé) pour devenir fer de lance sur ce marché.

« Nous allons révolutionner le marketing et la communication »

L’analyse des données, le consulting via l’analyse stratégique et la mise en place de campagnes de communication précises sont les clés de Rebold pour faire une proposition audacieuse sur chaque secteur concerné, vers les clients et leurs besoins. Juan Camilo Bonilla, le CEO de Rebold, explique qu’ils offrent « du business intelligence sur les audiences, la concurrence et le secteur visé, puis du consulting basé sur les données et une activation transparente des résultats pour obtenir les résultats espérés. » Il précise même : « Nous allons révolutionner le marketing et la communication » !

Mais quel rôle joue le crowdsourcing dans cette recherche d’un (nouveau) marketing centré sur les besoins du client ? Il faut déjà comprendre que les données des clients ont toujours joué un grand rôle dans la préparation et l’évolution des produits. Mais aujourd’hui, l’utilisation de l’internet par une grande majorité de consommateurs, que ce soit pour effectuer une recherche ou pour finalement acheter le produit recherché, a facilité l’observation des attitudes et besoins des internautes et la compilation, puis l’analyse, de ces informations.

Les grandes entreprises utilisent des forums, ou espaces clients, pour récolter les idées de chacun pour le développement de futurs projets. Par exemple Starbucks a créé un module entier appelé « My Starbucks Idea » pour permettre au client de participer à la création de produits et services, mais aussi de s’impliquer dans leur stratégie de développement. Le but final d’une telle relation est de donner aux clients un sentiment de bien-être, d’instaurer un climat de confiance et de lui permettre de se sentir écouté, puis satisfait.

« le crowdsourcing c’est faire appel au grand public ou aux consommateurs pour proposer et créer »

Une autre façon de faire peut s’observer par exemple sur l’outil d’analyse sociale Brandwatch, qui a remporté un énorme succès auprès des réseaux sociaux (100 % de croissance par an, sur 5 ans – de 2009 à 2014). Il enregistre les opinions et commentaires des clients au sujet d’une enseigne ou d’un produit, puis les transmet à la marque en vue d’améliorer leurs services. On comprend donc que le crowdsourcing c’est faire appel au grand public ou aux consommateurs pour proposer et créer des éléments de la politique marketing (choix de marque, création de slogan, création de vidéo, idéation / co-création produit,…).

Mais ce système permet aussi de réaliser des prestations marketing, et dans ce cadre, les prestataires professionnels ou amateurs peuvent alors être récompensés, rémunérés ou parfois uniquement valorisés lorsque leurs créations sont choisies par l’annonceur ou parfois simplement pour leur effort de participation. Les sites des entreprises proposent donc dorénavant une collaboration directe à leurs clients, qui confirment qu’ils veulent bien que leur avis personnel soit utilisé pour améliorer les produits ou services vendus. C’est le cas de Carrefour bien sûr, qui a lancé l’application « Mon avis le rend gratuit » dont le but est de faire tester gratuitement un produit par un client, qui ensuite donne son avis en remplissant un formulaire.

Peut-on dire que nous vivons une époque de bouleversement important en matière de marketing et que la volonté réelle des entreprises sera de mieux connaître leurs clients de leur vendre un produit qui correspond de plus en plus à leurs besoins réels ? Certainement, l’usage positif des « big data » et leur application raisonnable pourrait permettre d’obtenir ce résultat, mais ce que l’on retient sans aucun doute c’est que beaucoup d’entreprises mettent déjà en pratique un webmarketing raisonné et utile. Même des TPE françaises, par exemple, ont compris l’intérêt de transmettre à leurs clients (ou clients potentiels) des informations spécifiques qui correspondent à leurs aspirations personnelles, voire de créer des événements sur des sujets qui les concernent directement. Beaucoup d’entre eux réagissent en donnant leur opinion… un retour à l’échange primitif si cher à nos ancêtres, et si gratifiant.

Publié par Fácilway

Pilotez votre communication : audit stratégique, choix du budget, site vitrine gratuit, analyse des résultats.