La crise du Covid stimule l’innovation et l’investissement technologique

Les grandes marques ont besoin d’innover sans cesse pour rester à la tête de la grande consommation, mais le Coronavirus a stimulé la recherche, l’innovation et l’investissement sur des secteurs très différents et parfois même auprès des petites entreprises. – Rédaction, 20/07/2020

L’impact du Covid-19 sur nos habitudes de vie et de consommation n’a pas fini de nous surprendre, et les entreprises qui utilisent la communication et le webmarketing pour promouvoir leurs activités ont pris très tôt la mesure des conséquences qu’aura ce virus (et les prochains) sur notre façon de vivre les échanges commerciaux, maintenant définis en partie par les termes « présentiel » ou « distanciel ». Si certaines innovations semblent vraiment légères, voire peu utiles, comme par exemple le nouveau collier inventé par la NASA pour réduire le risque de contagion, d’autres pourraient être très utiles dans notre proche avenir, voire dès maintenant.

« Plus d’obligation de toucher un écran, surtout après son utilisation par des centaines d’autres personnes »

McDonald’s, par exemple, a commencé à tester ses premiers circuits de « mupis » commandé à la voix dans la ville de Madrid, qui pourront bientôt être utilisés aussi chez nous, à la maison. Il suffit de s’approcher et de dire à haute voix ‘McDonald’s’ et l’écran affiche les options de menu, charge à l’utilisateur de continuer à parler pour les sélectionner. De cette façon plus d’obligation de toucher un écran, surtout après son utilisation par des centaines d’autres personnes… Autre invention vraiment utile et innovante, le masque intelligent, qui peut traduire une conversation en 9 langues différentes ! Ce masque enregistre les phrases de l’utilisateur et les traduit, puis les envoie en format texte par bluetooth. Nommé « C-Face » ou « C-Mask », ce smart mask développé par la start-up japonaise Donut Robotics permet de faciliter la communication entre des personnes qui ne parlent pas la même langue, c’est donc un traducteur intégré qui évite de quitter son masque et protège les consommateurs.

Revenant aux produits sans-contact, une autre marque célèbre a développé un système pour adapter les distributeurs de boisson aux nouvelles normes créées par la crise du coronavirus. C’est bien sûr une façon innovante d’adapter l’industrie de l’alimentation aux nouvelles préoccupations des consommateurs. Le Vice Président et Directeur Général de Coca-Cola Freestyle déclare à ce propos que « vivant une période incertaine, les gens préfèrent une expérience de service sans-contact », et la solution proposée répond à cette demande. Les utilisateurs peuvent obtenir leur boisson sans avoir à s’enregistrer ni même télécharger une application, et c’est à Atlanta, au début de l’été, qu’a été testée cette expérience digitale. Il suffit de scanner un QR-code avec la caméra du téléphone et le tour est joué, un peu à la façon Whatsapp.

« un chariot de courses capable d’identifier les articles qui y sont déposés et faire payer le consommateur »

Une autre tendance renforcée avec la pandémie du coronavirus est la digitalisation des points de vente. La distance sociale requise et les mesures de prévention (hygiène et sécurité) actuelles obligent les magasins et boutiques à utiliser la technologie pour garantir non plus seulement leur rendement ou leur productivité mais aussi leur survie. C’est pour cette raison que Amazon a créé un chariot de courses, Amazon Dash Cart, capable d’identifier les articles qui y sont déposés et même calculer et faire payer le consommateur du montant correspondant. A l’aide d’une combinaison d’algorithmes et de capteurs les produits sont ajoutés à la liste d’achat au fur et à mesure, et le prix total des courses est ensuite facturé et prélevé sur le compte Amazon de l’utilisateur.

Ce type de service innovant pourrait solutionner le problème des files dans les supermarchés, particulièrement en ce moment spécifique ou le gouvernement souhaite réduire les contacts par crainte d’un retour de la pandémie en France. Il semble donc que l’obligation d’observer des gestes « barrière » et une distance de sécurité entre chaque personne soit l’occasion d’évaluer différemment notre façon de consommer et ainsi de créer, ou d’innover, vers des services et produits plus adaptés en utilisant les outils digitaux, une tendance de circonstance. Les petites entreprises aussi décident d’adopter des outils innovants pour communiquer et améliorer leurs services, comme par exemple TPM Menuiseries qui échange avec ses clients directement sur Facebook ou Sumalux qui reçoit et répond à des messages sur le chatbot de son site internet et offre une possibilité de prise de rendez-vous en ligne, ce qui est le premier pas vers l’utilisation de techniques digitales plus élaborées appartenant au crowdsourcing, la méthode qui aide les entreprises à mieux écouter leurs consommateurs. Et par conséquent, à mieux les servir.

Publié par Fácilway

Pilotez votre communication : audit stratégique, choix du budget, site vitrine gratuit, analyse des résultats.